ARCHIVES

2019 - 22e Festival d'automne

Un Festival dans le vent

 

Incontournable pour les mélomanes, des plus fidèles aux simples curieux, le festival Jazz à la Sout poursuit son chemin, au gré du vent, thème de cette 22e édition.

 

Cette année, une belle programmation pour nous transporter dans un voyage aux sonorités multiples. Une itinérance au cœur des années folles, dans la grande tradition américaine du blues, au son des clarinettes, des trombones et des trompettes, sur les pas de Django Reinhardt, dans un jazz léger, vif, pétillant.

Un nomadisme musical, sur des airs de New-York et de Nouvelle-Orléans, qui souffle l’esprit rebelle du jazz : de La Souterraine à Evaux-Les-Bains, de Mérinchal à Saint-Vaury, de Bourganeuf à Boussac.

Dès les premières notes entamées, les spectateurs invités à la danse, pourront alors laisser leur corps esquisser quelques pas de lindy hop, de charleston ou de jitterbug, et pourquoi pas, donner de la voix sur les morceaux revisités de Starmania.

Ce rendez-vous musical d’envergure et de renommée, nous le devons à l’acharnement et au professionnalisme de l’association Musique(s) en Marche, de sa présidente et de sa quarantaine de bénévoles, qui font vivre ce festival et jazzer la Creuse !

 

Merci à eux et bon festival à tous !

 

Valérie Simonet, Présidente du Département de la Creuse

La richesse de la programmation du 22ème festival d’automne organisé par l’équipe de Jazz à La Sout met une nouvelle fois à l’honneur la Creuse, riche de beaux projets portés par les associations locales et leurs bénévoles.

 

Cette année encore, l’itinérance des concerts est une invitation à venir nombreux goûter la qualité de ce rendez-vous musical. Cette ouverture culturelle organisée sur l’ensemble du territoire creusois est, depuis 22 ans, devenue la marque de fabrique du festival d’automne et nous aurons plaisir à participer aux 14 concerts de l’édition 2019 intitulée «Au gré du vent», qui fait la part belle aux instruments à vents.

 

Cet évènement a grandi progressivement pour atteindre la dimension d’un festival dont l’exigence de qualité a rencontré la reconnaissance de nombreux partenaires.

 

Sa programmation artistique et sa dimension pédagogique en font une référence incontestée et incontestable grâce aux liens tissés avec le cinéma, le conservatoire départemental de Musique Emile Goué, ou encore les établissements de santé.

 

Le jazz est un style musical à part qui n’accepte aucune définition, car il est aussi complexe et changeant qu’un être humain. Le jazz est charmeur, il sait s’imprégner des autres musiques pour évoluer et se réinventer ce qui lui permet de ne pas se retrouver emprisonné et de continuer à s’épanouir.

 

Depuis de nombreuses années, l’État est un partenaire privilégié et fidèle de cette manifestation, notamment à travers des financements de l’Europe, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, de l’Agence Régionale de Santé.

 

Je souhaite ici remercier tous ceux qui font vivre, grâce à leur investissement et à leur dynamisme, cette belle initiative artistique qui participe à l’animation du territoire et au mieux vivre ensemble.

 

Je vous souhaite une excellente saison 2019.

 

Magali Debatte, Préfète de la Creuse

C’est toujours avec le même et grand plaisir que nous vous accueillerons pour cette 22e édition du Festival d’Automne en Creuse de Jazz à la Sout’.

 Durant cette session 2019 consacrée aux instruments à vent, ce sont près de 80 artistes de grand talent qui iront à votre rencontre pour des moments forts d’émotion et de partage.

Il est cependant important de rappeler que cet incontournable rendez-vous jazzistique creusois ne pourrait se tenir sans le formidable engagement d’un bon nombre d’entre vous.

Alors merci tout d’abord à l’équipe de choc de ce festival, composée de bénévoles passionnés et bienveillants, qui ensemble, contribuent grandement à l’ambiance familiale et amicale qui règne depuis la toute première édition.

 

Merci aux permanents de Musique(s) en Marche ainsi qu’aux techniciens pour leur implication sans faille dans l’organisation et le déroulement de cette manifestation.

Merci aux artistes pour leur talent et leur sincérité.

Merci également aux nombreux partenaires publics et privés pour leur important et indéfectible soutien.

Merci aux communes et à leurs associations pour la qualité et la chaleur de leur accueil.

 

Merci enfin à vous, cher public, qui permettez par votre présence, toujours plus nombreuse et fidèle, la pérennité de cet événement culturel qui participe au développement économique de son territoire, à sa valorisation et à sa promotion.

Vous l’aurez compris, notre festival est avant tout une belle aventure humaine, inscrite dans la durée et basée sur la confiance, la fidélité, l’altruisme et le respect ; valeurs portées et défendues depuis toujours par l’association Musique(s) en Marche.

 

Très bon festival à toutes et à tous

 

Françoise PHILBET, Présidente de Musique(s) en Marche

Thierry Bourguignon, Directeur de Musique(s) en Marche

2018 - 21e Festival d'automne

Édito

 

C’est un grand plaisir de vous retrouver pour la 21ème édition du Festival d’automne en Creuse de Jazz à La Sout qui cette année va donner de la VOIX ! Inscrit durablement dans notre territoire et très attendu des festivalières et festivaliers, cet évènement culturel rassemble et irrigue un véritable esprit de convivialité et de partage autour d’une musique de métissage et de liberté : le jazz.

Cette manifestation ne pourrait exister sans la présence d’une formidable équipe de bénévoles, sans la forte implication des professionnels de Musique(s) en Marche, sans l’engagement de tous nos partenaires et la fidélité d’un public enthousiaste. Merci infiniment à toutes et tous.

Le Festival a su adapter son concept aux spécificités de notre territoire rural et en valoriser les ressources et les atouts en s’appuyant sur le dynamisme du tissu associatif, des acteurs culturels locaux et de l’ensemble des collectivités partenaires. Le principe d’une exigence artistique de grande qualité a été posé dès le départ de cette aventure et en détermine la programmation. Le public peut ainsi découvrir des artistes talentueux, habitués de scènes prestigieuses tant en France qu’à l’étranger et qui viennent dans ce festival - dont la réputation ne cesse de grandir - se produire dans les salles de nos communes, simplement parce qu’ils sont conquis par l’esprit Jazz à la Sout et l’accueil chaleureux qu’ils reçoivent.

Enfin, une des singularités de ce festival demeure sa mobilité. Son caractère itinérant suscite la rencontre, contribue à toucher le plus large public possible et ainsi à réduire les inégalités territoriales d’accès à la culture.

L’objectif de Musique(s) en Marche n’est pas de créer une simple parenthèse enchantée autour d’un évènementiel éphémère - fut-il un moment  « magique » ! - mais de générer, sur la durée, du lien social autour de projets fédérateurs et d’espaces de solidarité.

Cette 21ème édition va vous entraîner dans un voyage aux sonorités multiples portées par les VOIX. Le chant est à l’origine de la musique de jazz lorsque dans les champs de coton, les afro-américains réduits à l’esclavage entonnaient les work songs contenant des messages cachés de résistance et d’espoir. L’esprit du jazz s’est nourri de la profondeur de ces chants qui touchent à des thèmes universels et qui ont leur place parmi les grands témoignages humains. Il en est ainsi par exemple des negro-spirituals dont Marguerite Yourcenar disait qu’ils «  font partie du patrimoine poétique de l’humanité ».

Le jazz est, depuis l’origine, une musique de création et de l’instant, une musique imprévisible qui prend à contre-pied conformisme et idées reçues. C’est un espace d’improvisation et de liberté qui fait de cette musique intemporelle à l’âme rebelle, un langage universel, un véritable « art de vivre » que nous vous invitons à partager durant ces trois swinguantes semaines. Très beau festival à toutes et à tous.

 

Françoise Philbet, Présidente de Musique(s) en Marche

Thierry Bourguignon, Directeur de Musique(s) en Marche

2017 - 20e Festival d'automne

Le 23 octobre 1998, la première édition du Festival Jazz à La Sout voyait le jour. Le 13 octobre 2017 aura lieu la soirée inaugurale de la 20e édition. Que de chemin parcouru ! Que de souvenirs !

Cet incontournable rendez-vous culturel automnal marque, depuis son origine, la volonté de promouvoir la musique de jazz sous toutes ses formes auprès d’un public le plus large possible. Des 24 musiciens présents à La Souterraine en 1998 pour 3 soirées, ce seront cette année près de 130 musiciens qui viendront se produire pour 15 concerts dans 11 localités du département. Ces chiffres témoignent de la réussite de ce Festival itinérant qui doit son succès avant tout à l’action d’une équipe de bénévoles passionnés et motivés, au fidèle soutien de partenaires publics et privés, des médias, à la présence assidue d’un public enthousiaste et à la participation d’artistes sincères et engagés.

Durant ces nombreuses années et en lien avec cette manifestation, nous n’avons cessé de nous interroger sur les moyens à mettre en œuvre pour mener une vraie politique de démocratisation culturelle et d’éducation populaire. Ce leitmotiv a donné du sens à notre projet et nous a conduits à nous remettre en question, à innover, à emprunter de nouveaux chemins… Face aux difficultés, le doute a pu parfois gagner nos cœurs et nos esprits mais n’a jamais réussi à anéantir notre détermination.

Aussi, la force de ce festival réside en sa capacité à réunir, à fédérer, à permettre à des gens de se rencontrer alors qu’ils n’auraient jamais eu l’occasion de le faire, et le tout dans un esprit bienveillant d’échange et de partage.

Mais comment résumer en seulement quelques lignes 20 ans de passion, d’engagement, de rencontres, de découvertes, d’émotions… ? Peut-être en s’inspirant de Balzac : « Quoi de plus complet que le silence » !

Dans tous les cas, grand merci à chacun d’entre vous qui, de près ou de loin, nous a permis de débuter, de vivre et aujourd’hui de poursuivre cette belle aventure humaine et artistique. Excellent festival à toutes et à tous et… keep swingin’ !

 

Thierry Bourguignon

Directeur artistique

Éditos

 

En 1997, Thierry Bourguignon - alors Directeur de la Société Philharmonique de La Souterraine - a l’idée de réunir des passionnés de jazz et de créer un festival pour partager le plaisir de jouer ensemble et rendre accessible au plus grand nombre un style de musique souvent qualifié (à tort) d’élitiste. Jazz à La Sout signe son acte de naissance et organise en 1998 son premier festival. Vouloir initier un festival de jazz dans le bassin de vie rural qui est le nôtre a pu sembler être une idée insolite voire extravagante à l’origine. Le faire perdurer, une gageure…

En 2006, Yves Furet - Maire de La Souterraine et 1er Vice-président du Conseil général - comprenant l’intérêt d’un tel événement artistique pour la vitalité et la valorisation de notre territoire, acte le fait que ce festival devienne une manifestation culturelle départementale. L’aventure est en marche… Elle se poursuit. Et nous sommes très heureux de vous proposer pour cette édition 2017 de fêter ensemble la 20ème édition du Festival d’automne en Creuse de Jazz à La Sout.

Comment expliquer cette longévité exceptionnelle alors que depuis quelques années les festivals sont dans la tourmente, menacés par la baisse des subventions ? Dès l’origine, les fondamentaux du projet sont posés : rendre possible l’accès à la culture pour tous et partout en allant au plus près des Creusoises et des Creusois. Le jazz, dans toute sa diversité et sa richesse, en sera l’outil pour à la fois inviter à découvrir cette musique d’expression universelle et faire de ce festival un lieu de rencontres musicales et humaines. Avec le temps, les initiatives et les actions ont certes évolué mais leur identité est restée la même (...).

Le Festival d’automne en Creuse de Jazz à La Sout a gagné une renommée nationale et internationale en invitant des artistes réputés et talentueux mais il a su garder son âme. Il est bien plus qu’une série de concerts : c’est une fête conviviale, une opportunité de rencontres, d’échanges et de partages. Alors venez nombreux nous retrouver pour fêter avec toute l’équipe de Musique(s) en Marche ce 20ème anniversaire qui s’annonce grandiose !

 

Françoise Philbet

Présidente de Jazz à La Sout, 1ère Vice-présidente de Musique(s) en Marche

 

 

2016 - 19e Festival d'automne

Quel plaisir de vous retrouver pour cette 19e édition après des moments de déception, d’abattement et de doutes suite à la baisse de près de 50 % de notre subvention départementale. Face à une telle situation, nous avons été contraints d’envisager tous les scénarios possibles jusqu’à celui de l’annulation pure et simple de cette manifestation. Cependant, c’était sans compter sur la détermination, le courage et la mobilisation de l’ensemble des membres de Musique(s) en Marche et du festival Jazz à La Sout pour que soit maintenu ce beau et incontournable rendez-vous culturel de l’automne. Pourtant un écueil s’est vite imposé à nous : comment maintenir une exigence de qualité avec beaucoup moins de moyens ? Alors, nous n’avons eu d’autres choix que de réduire de façon drastique le nombre de rendez-vous – de vingt-deux à onze - et par conséquent la durée du Festival - de quatre semaines à une.

Cette édition 2016 mettra à l’honneur, grâce à des artistes talentueux, quelques grands interprètes qui ont marqué l’histoire du jazz. D’Errol Garner à Django Reinhardt en passant par Ray Charles ou encore Louis Prima, chaque concert vous replongera dans une ambiance particulière qui devrait sans nul doute vous ravir pleinement.

Nous savons combien est grand l’intérêt que vous portez à ce Festival ; en témoigne le nombre de spectateurs qui ne cesse de croître chaque année et cela depuis près de 20 ans. Nous tenons à vous remercier pour votre soutien, votre grande fidélité et espérons vous accueillir encore plus nombreux cette année, tout en nourrissant l’espoir de nous retrouver tous ensemble l’an prochain, pour fêter la 20e édition !

Très bon festival à toutes et à tous

Thierry Bourguignon, Directeur artistique

Éditos

 

De La Souterraine à Saint Feyre, de Guéret à Faux-la-Montagne, la Creuse accueille le jazz, un jazz énergique et gai à danser, un  jazz virtuose et mélodique à rêver. Le jazz en solo, en quartet, le jazz qui rend hommage mais qui s’ouvre au contemporain, le jazz populaire sous toutes ses formes, entre dîner, concert et conférence…

Certes, la subvention allouée aux organisateurs a diminué, choix contraint, mais assumé, au regard des enjeux auxquels doit face le Département. Toutefois, le Conseil Départemental de la Creuse reste partenaire de cette manifestation, et reconnait toute l’implication des membres et des bénévoles, nombreux et fidèles qui ont réussi à offrir une diversité et une qualité de programmation, pour une large diffusion territoriale, avec un magnifique panel d’artistes : compositeurs, musiciens, chanteurs.

Pour les adeptes et les novices, les grands et les petits, c’est un jazz en photos, en concerts, en cinéma… Déjà les pieds trépignent, les doigts claquent. Et en ces moments encore hantés de violence et d’anxiété, nos cœurs sont ouverts à la fête, à la joie… et au swing.

Valérie Simonet, Présidente du Conseil Départemental de la Creuse

En Creuse, l’année 2016 est très difficile pour les associations, et pour les associations culturelles en particulier ; c’est une triste réalité. Cependant, j’ai deux nouvelles à vous annoncer, une bonne et… une bonne !

La première : malgré la diminution importante de notre subvention départementale cette année, nous sommes là, fidèles à notre rendez-vous annuel et, sachez-le, très heureux de vous retrouver pour la 19e édition du Festival d’automne en Creuse de Jazz à La Sout.

La seconde : malgré les difficultés auxquelles elles doivent faire face, certaines collectivités ont fait le choix politique (au sens noble) de maintenir leur aide et leur soutien au monde associatif qui est un des  piliers de la vie démocratique sociale et culturelle, et la pierre angulaire du “vivre ensemble” en Creuse… et ailleurs. C’est un très grand réconfort. Elles savent l’importance des impacts sociaux et économiques des organismes culturels et leur rôle dans la valorisation et l’affirmation de l’identité d’un territoire et de ses habitants. En étant à nos côtés, elles tordent le cou aux préjugés qui veulent considérer la culture comme élitiste, minoritaire, voire inutile.

La subvention départementale permettait de porter une esthétique musicale, le jazz, au plus près des Creusoises et des Creusois dans le cadre de la décentralisation d’une programmation de concerts de très grande qualité artistique dans des petites communes partout sur notre territoire. La survie de notre Festival a nécessité d’opérer des choix cornéliens en réduisant l’amplitude des concerts et en se recentrant uniquement sur les salles à grande capacité d’accueil et équipées sur le plan scénique. C’est un véritable crève-cœur qui va à l’encontre de la philosophie de notre Festival.

Avec Ivan Renar, ardent promoteur de la politique culturelle, je tiens à dire : «  Aux militants du partage du Beau, du Sensible, de l’Emotion et de l’Imaginaire que vous êtes ou que vous serez, je n’ai pas besoin de dire que la culture n’est ni un luxe, ni un superflu ; elle est de première nécessité. »

Venez partagez avec nous ces magnifiques et magiques moments de musique et d’amitié.

Très beau festival à toutes et à tous.

Françoise Philbet, Présidente de Jazz à La Sout,

1ère Vice-présidente de Musique(s) en Marche

2015 - 18e Festival d'automne

Éditos

Cette nouvelle édition sur le thème "Keep Swinging" est basée sur un double anniversaire : les 18 ans du Festival d'automne et le 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Le Festival d'automne en Creuse de Jazz à La Sout n'est plus un festival local, mais un événement culturel attendu et reconnu en dehors de notre département. "Jazz pour tous et partout" est la devise des organisateurs. C'est une dizaine de communes habituées à ces rencontres qui vous donne rendez-vous pour vous faire vivre des moments musicaux joyeux, endiablés, émouvants, et quelques fois nostalgiques.

L'association Musique(s) en Marche, par la qualité de sa programmation, de son savoir-faire et la motivation de ses bénévoles nous propose une nouvelle fois des spectacles surprenant au rythme des Glenn Miller, Benny Goodman, Maxine Sullivan et bien d'autres.

À noter cette année, la prestation de l'Ensemble de jazz du Conservatoire de Guéret qui s'associe à cet événement de culture et de partage.

Je remercie les organisateurs et les bénévoles, sans qui ce festival, aujourd'hui de renom, n'aurait pu se développer. Le Département de la Creuse soutient et accompagne ce festival, et je vous souhaite à tous de grands moments de partage, de joie et de convivialité.

 

Valérie Simonet, Présidente du Conseil Départemental de la Creuse

« Que le swing débarque ! Musique de libération, le jazz restera à jamais la musique de la délivrance. » disait Cabu. Cette citation prend un écho tout particulier en cette année 2015 – 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale et disparition de son auteur. Cabu aimait passionnément le jazz et croquait, sur ses carnets,  le swing, les musiciens et les festivals, avec humour et poésie. La programmation de cette 18e édition du Festival d’automne en Creuse de Jazz  à La Sout que vous propose Musique(s) en Marche (MEM) rend hommage à cette période et à la liberté retrouvée.

Porter le jazz au cœur de la ruralité dans le cadre de concerts décentralisés en prenant appui sur les dynamiques locales et faire du Festival d’automne en Creuse de Jazz à La Sout, UN FESTIVAL POUR TOUS,  est un axe fondamental de notre projet. Il est aussi de participer, de contribuer, avec la tenue de ce festival et les actions que mènent Musique(s) en Marche toute l’année - en direction de la jeunesse, des publics empêchés et autres solidarités -, à la démocratisation de la culture, bien commun qui doit être accessible à tous et permettre à chacun d’y trouver les moyens d’épanouissement personnel et d’émancipation citoyenne.

En 18 ans d’existence, le "petit" festival rural est devenu un évènement culturel majeur, à la fois dans  notre région mais également dans le monde du jazz où il est reconnu pour la qualité de sa programmation, le sérieux de son organisation et la convivialité de son accueil.

Ce festival n’est pas une simple formule imaginée pour animer ponctuellement un espace de vie, fut-il rural ! C’est un état d’esprit fait d’expériences musicales riches, de belles rencontres, de partages avec les artistes et le public, toujours plus nombreux, qui donne envie de regarder notre territoire autrement et de considérer la ruralité comme une spécificité, une opportunité à transformer en ressource.

Jazz à La Sout est prêt, avec le soutien de partenaires durablement investis dans des collaborations constructives, avec son public,  ses professionnels et ses bénévoles, à relever de nouveaux défis  et à engager de nouvelles aventures artistiques et humaines.

Très beau festival à Toutes et à Tous.

 

Françoise Philbet, Présidente de Jazz à La Sout, 1ère Vice-présidente de Musique(s) en Marche

En 1945, la France enfin libérée entonnent In the Mood, Moonlight serenade ou encore American patrol du tromboniste et célébrissime chef d’orchestre Glenn Miller. Après cinq années éprouvantes, le swing, symbole de liberté, de fête et de joie, enchante les clubs de Saint-Germain-des-Prés. En cette année du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, nous avons souhaité vous faire revivre cette ambiance si particulière en mettant à l’honneur plusieurs grands noms qui ont popularisé ce style tels Duke Ellington, Count Basie, Benny Goodman, Jimmie Lunceford, Boris Vian, Django Reinhardt… Aujourd’hui encore, ce courant musical a un succès incroyable auprès de tous les publics, mais également depuis une vingtaine d’années aux yeux des jeunes danseurs qui ont choisi de remettre sur le devant de la scène le fameux "lindy hop" né à la fin des années 1920. A travers une quinzaine de concerts, une masterclass, deux expositions et trois projections, notre département va donc swinguer durant près d’un mois en accueillant pas moins de 110 artistes de renommée régionale, nationale voire internationale.

« Le swing n’est pas une mélodie, / Le swing n’est pas une maladie

Mais aussitôt qu’il vous a plu / Il vous prend et n’vous lâche plus ! »

affirmait Johnny Hess dans sa chanson. Qu’en sera-t-il pour vous ? Sans vouloir présager du résultat, nous avons bien notre petite idée…

Excellent festival à toutes et à tous… Et keep swinging !

 

Thierry Bourguignon, Directeur artistique

2014 - 17e Festival d'automne

Édito

Toute l’équipe de Jazz à La Sout est heureuse de vous retrouver pour la 17e édition de son festival de jazz. Si celui-ci est LE rendez-vous musical attendu de l’automne, il est aussi beaucoup plus que cela.

En effet, dans un contexte où nos institutions sont revisitées, les départements remis en cause, la spécificité des espaces de vie ruraux traitée à la marge, l’organisation et la vie de nombreux festivals fragilisées, nous avons l’audace de penser Jazz à La Sout comme l’exemple même d’une véritable politique culturelle de proximité. Cette manifestation, en perpétuelle évolution, démontre ainsi que la culture en milieu rural, souvent victime de préjugés sur la qualité artistique des projets, est en réalité un atout pour la vitalité et le dynamisme de nos territoires et une opportunité pour renforcer leur attractivité. Au fil des ans, grâce à la permanence d’une programmation diversifiée de grande qualité et à la renommée de ses artistes, le Festival d’automne en Creuse de Jazz à La Sout est devenu un événement culturel majeur de notre région et bien au-delà.

Pendant trois semaines, en lien avec les autres acteurs culturels locaux permanents, Jazz à La Sout va aller, à la rencontre des Creusoises et des Creusois mais également de tous les autres festivaliers, propager l’esprit rebelle du jazz dans une sorte de « nomadisme musical » et créer la belle fusion du jazz avec un public fidèle, désireux de partager cette musique aux rythmes imprégnés d’influences multiples qui font sa richesse.

Jazz à La Sout n’existerait pas sans ce public passionné, sans ses nombreux partenaires, sans la synergie existante avec les associations fédérées au sein de Musique(s) en Marche et son appui logistique, sans des Professionnels investis et sans une Equipe de bénévoles fortement engagés.

Vous l’aurez compris, Jazz à La Sout, c’est la musique –particulièrement le jazz – comme moyen mis au service d’une logique de développement et de valorisation du territoire ; c’est une formidable aventure humaine, créatrice de lien et de cohésion sociale que nous vous invitons à partager.

Très bon festival à toutes et à tous.

 

Françoise Philbet

Présidente de Jazz à La Sout, 1ère Vice-présidente de Musique(s) en Marche

2013 - 16e Festival d'automne

Éditos

Le festival d’automne de Jazz à La Sout n’est plus à présenter… En même temps si, un peu quand même, car l’équipe de passionnés qui l’anime chaque année depuis maintenant 16 ans s’ingénie à renouveler sans cesse le genre, à proposer toujours une programmation originale.

Le millésime 2013 ne faillira pas à la tradition. Alors que la précédente édition avait décliné le thème des voix dans le jazz, cette fois-ci les cuivres seront à l’honneur et la Creuse accueillera la fine fleur du jazz français jouant trompette, trombone ou tuba. Mais il n’y aura pas que des Français, bien sûr, et La Nouvelle-Orléans sera on ne peut plus brillamment représentée, avec le Dirty Dozen Brass Band, formation de renommée mondiale revenue pour une tournée exceptionnelle en France, où elle n’avait plus soufflé depuis 15 ans ! Et ce sera donc à La Souterraine, le berceau du swing “made in 23” !

Mais Jazz à La Sout n’est pas un festival local, il l’a prouvé depuis longtemps et le confirme encore cette année. C’est le rendez-vous du jazz en Creuse, qui visitera d’ailleurs de nouveaux horizons, comme à Aubusson ou encore la CIATE Creuse-Thaurion-Gartempe, avec qui naissent de nouvelles collaborations. “Le jazz pour tous et partout”, telle est la devise des organisateurs que l’on retrouvera aussi à Bonnat, Bourganeuf, Boussac, Gentioux-Pigerolles, Guéret, Mérinchal, Saint-Germain-Beaupré, Saint-Sulpice-le-Dunois ou encore Saint-Vaury, suivis d’un voile de notes joyeuses…

Amener le jazz aux quatre coins du département, multiplier les occasions de rencontres et de partage, au pied d’une scène, au cours d’une projection de cinéma ou en déambulant dans une exposition de photos, c’est la méthode Jazz à La Sout pour satisfaire à la fois les mélomanes avertis et inviter les profanes à se redécouvrir une oreille, un regard.

Cette année encore, comme toutes les autres depuis le début de l’aventure, le Conseil Général est heureux de pouvoir accompagner cette démarche et souhaite à tous de très belles soirées musicales.

 

Jean-Jacques Lozach

Président du Conseil Général de la Creuse

Sénateur de la Creuse

« J’aime pas le Jazz mais ça j’aime bien ». C’est ainsi que très habilement un grand label discographique présentait sa “collection jazz”. Pourquoi penser que le jazz est forcément une musique « intellectuelle » réservée à une élite ?
Stan Getz disait « le jazz est un jeu. C’est l’expression de ce que je suis, de ce que je ressens, combien je suis heureux, combien je suis tendre, c’est tout. »
Si vous regardez bien le programme de notre 16e Festival d’automne concocté par Thierry, il y a forcément plusieurs concerts pour vous car il y en a pour tous les goûts.
Et si vous ne connaissez rien au jazz, tentez votre chance et venez nous voir.
Vous aurez 0,00000000000000000000000000000001% de risque d’être déçus !!
Excellent festival à tous. Jazzicalement vôtre.


Claude Laroudie, Président de Jazz à La Sout, 1er Vice-président de Musique(s) en Marche

Né à la Nouvelle Orléans, le jazz a principalement connu ses premiers succès dans la rue grâce aux brass bands, héritiers des fanfares militaires qui rythmaient – et rythment encore aujourd’hui - la vie des habitants en jouant pour toutes sortes d’occasions, aussi bien lors des pique-niques, des carnavals, des rencontres politiques que bien sûr des célèbres enterrements.


Aussi pour cette 16e édition, nous avons souhaité faire la part belle aux cuivres de ces fameux jazz bands autour de répertoires variés allant du jazz traditionnel au jazz actuel en passant par le swing, le be bop ou encore la soul.


Présent aussi bien dans les plus grandes cités du département que dans les plus petites communes, notre festival continue de promouvoir le jazz sous toutes ses formes au plus près des gens, grâce à la venue d’artistes pétris de talents et jouissant pour bon nombre d’entre eux d’une renommée nationale voire internationale.


Nous ne doutons pas que cette année encore, vous serez toujours plus nombreux à partager avec l’ensemble des bénévoles et des différents partenaires – sans lesquels cette manifestation ne pourrait exister - des moments conviviaux chargés d’émotions et tellement enrichissants !


Très bon festival à toutes et à tous.

Thierry Bourguignon, Directeur artistique

2012 - 15e Festival d'automne

Éditos

Déjà 15 ans ! L’équipe de Jazz à La Sout rempile pour une nouvelle édition de son Festival d’automne, désormais incontournable dans le paysage culturel creusois. Sur le thème des voix dans le jazz, les rendez-vous proposés mettront à l’honneur le jazz, dans toutes ses composantes : des standards de la Nouvelle-Orléans au jazz manouche, sans oublier la soul et le blues.

Des groupes locaux occuperont dans cette optique le devant de la scène : Ladies Pop, Swing Time et autres. Mais aussi des formations à la renommée nationale, voire internationale : ainsi Les Haricots Rouges et leurs 47 ans de bouteille, le Glenn Ambassadors Big Band et sa vingtaine de musiciens pour rendre hommage au jazz des années 1940 et les Sud-africains de Chengetai & Supreme Jika, qui viendront faire swinguer Boussac !

La recette de Jazz à La Sout : une bonne dose d’exigence avec une touche de pédagogie pour un résultat à la fois accessible et de grande qualité. Bonnat, Bourganeuf, Boussac, Gentioux, Gouzon, Guéret, Mérinchal, Saint-Germain-Beaupré, Saint-Maurice-la-Souterraine, Saint-Sébastien, Saint-Vaury… Pas moins d’une bonne dizaine de communes profiteront de l’événement. Car l’objectif est le suivant : amener le jazz aux quatre coins du département, pour ravir les mélomanes et conquérir les profanes. Rencontres, découvertes et partage sont les maîtres mots d’un festival qui déverse chaque année une bonne dose d’amour pour la musique.

La Conseil Général est heureux de pouvoir accompagner cette démarche et souhaite à tous de très belles soirées musicales.

 

Jean-Jacques Lozach, Président du Conseil Général de la Creuse, Sénateur de la Creuse

Vous connaissez tous la célèbre citation de Jean-Paul Sartre dans la revue America de 1947 :

« La musique de jazz, c’est comme les bananes, ça se consomme sur place ! »

Or, vous n’êtes pas sans avoir remarqué que, côté bananeraies, la Creuse avait accumulé un certain retard… pour ne pas dire un retard certain !

C’est la raison pour laquelle nous venons vous servir sur un plateau, à proximité de chez vous, le jazz que vous aimez car il y en a pour tous les goûts : du jazz le plus traditionnel aux compositions les plus contemporaines, le tout interprété par des artistes de grande renommée ou parfois moins connus mais toujours très talentueux.

Alors n’oubliez pas : cinq fruits ou légumes par jour… mais à défaut de bananes... consommez du jazz !!

 

Jazzicalement vôtre,

 

Claude Laroudie, Président de Jazz à La Sout, 1er Vice-président de Musique(s) en Marche

Cette quinzième édition fait la part belle à la chanson, à la voix et vous invite à une sorte de voyage initiatique allant du bord du Mississipi jusqu’à Broadway, de l’Afrique australe aux Antilles en passant par Harlem ou encore la rue de Lappe.

Après une centaine d’années d’existence le jazz revêt aujourd’hui des formes diverses et variées mais demeure toujours aussi vivant et captivant Grâce à une programmation que nous espérons éclectique et de qualité, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de vivre de grands moments d’émotion et de partage avec ces artistes de l’instant qu’on appelle les musiciens de jazz tout en vous laissant méditer sur la pensée de Jelly Roll Morton : "Ce n'est pas tant ce que vous jouez qui compte mais la façon dont vous le jouez".

Bon festival à toutes et à tous.

 

Thierry Bourguignon, Directeur artistique

2011 - 14e Festival d'automne

Éditos

Pour cette quatorzième édition, le Festival d’automne de Jazz à La Sout va de nouveau faire swinguer tout le département aux standards du jazz, aux accents de la soul music comme aux rythmes de la musique manouche.

Entre l’exigence musicale et la dimension populaire, ce festival, désormais incontournable dans notre département, ne choisit pas. L’équipe qui l’anime avec passion fait le pari de l’éducation populaire, le choix de promouvoir le jazz, et plus largement la musique, partout sur le territoire creusois. Un pari réussi, et dont le succès ne risque pas de se démentir avec cette édition qui rend hommage aux grands noms du jazz.

Chéniers, Boussac, Bourganeuf, Gentioux, Gouzon, Guéret, Mérinchal, Saint-Maurice-la-Souterraine, Saint-Sulpice-le-Dunois, Saint-Vaury... A partir du berceau sostranien du festival, ce sont dix communes, habituées ou non de ces rendez-vous, qui vont à la rencontre de grands musiciens ou chanteurs, parfois devenus mythiques, comme Lester Young,  Eddy Louiss, Louis Prima ou Otis Redding.  

Jazz à La Sout’ ? Entre musique, passion et rencontre, un véritable art de vivre autour de quelques accords et mélodies…

Le Conseil Général est donc très heureux de pouvoir accompagner ce festival départemental et souhaite à tous de belles soirées musicales.

 

Jean-Jacques LOZACH, Sénateur de la Creuse

Président du Conseil Général de la Creuse

Une période électorale se profile, porteuse d’attentes et d’espoirs pour certains, génératrice de déceptions et de désillusions pour d’autres… Pourtant, certaines activités restent fédératrices ; la musique est de celles-ci. Elle m’a inspiré ce poème pour lequel soyez assurés que je ne postulerai pas à l’Académie Française :

Le trompettiste est communiste
L’cor d’harmonie vote pour Aubry
Le tambour sera Montebourg
Le piano roule pour Borloo
Le flûtiste est Sarkozyste
L’hélicon sans opinion
L’hautboïste est anarchiste
La cornemuse s’en amuse
Le baryton est Mélenchon
La timbale soutient Royale

Claude Laroudie, Président de Jazz à La Sout, 1er Vice-président de Musique(s) en Marche

Le clavecin serait plutôt Baroin
Le tromboniste qui s’en fout
Votera sûrement Bayrou
L’harmonica… DSK
Et la batterie... Eva Joly
Quant à l’alto, il s’en vante
Il soutiendra François Hollande
Et tout ces gens, tous ces braves gens
C’est étonnant, jouent en même temps.
N’y aurait-il pas là une ébauche de cohésion sociale ?

Parfois tendre, violent, émouvant, drôle, hystérique, le jazz continue, aujourd’hui comme hier, à toucher l’âme et le coeur de celui qui l’écoute.
De Scott Joplin à Roy Hargrove, en passant par Louis Armstrong, Django Reinhardt, Charlie Parker, Thelonious
Monk, Charles Mingus, Martial Solal et bien d’autres encore, les musiciens de jazz n’ont cessé d’innover, d’inventer, de bousculer.


Animés d’une soif de liberté, ignorant le plus souvent les diktats de la mode et du marché, nos “ héros des temps modernes” ont su à leur façon, et sans doute mieux que quiconque, montrer la voie du métissage, de l’émancipation et du partage.


Aussi, nous avons souhaité à travers cette 14e édition du Festival d’automne en Creuse de Jazz à La Sout, non pas seulement évoquer un genre musical, mais rendre un hommage particulier à tous ces créateurs de génie qui ont su transmettre aux jeunes générations le sens de cette musique afin qu’à leur tour, ils puissent poursuivre sur ce chemin, ouvrir de nouveaux horizons, et continuer ainsi d’écrire de nouvelles pages de cette belle et grande aventure humaine…
Nous vous souhaitons à toutes et à tous un très bon festival 2011 !
 

Thierry Bourguignon, Directeur artistique

2010 - 13e Festival d'automne

Éditos

Le Festival d’automne de Jazz à La Sout est un événement désormais incontournable de la vie culturelle creusoise. Il l’est d’abord par la qualité de sa programmation, qui ne s’est jamais démentie et qui sera encore de très haute tenue à l’occasion de cette 13e édition, marquée par le centenaire de la naissance de Django Reinhardt.
Il l’est aussi pour son goût des rencontres et du partage, traduit par la volonté de proposer sa programmation partout où cela est possible. Né à La Souterraine, ce festival a en effet irrigué de sa passion tout le territoire départemental et cette année, entre le 13 octobre et le 7 novembre, on pourra swinguer aussi bien à La Souterraine qu’à Mérinchal, à Guéret ou Montboucher, à Gouzon ou Gentioux, à Bonnat ou Saint-Michel-de-Veisse, à Saint-Sébastien ou Boussac. Et que dire de l’événement que sera la venue du clarinettiste américain Evan Christopher à Saint-Vaury ?

 

Sans doute faut-il en conclure que Jazz à La Sout propose bel et bien un grand festival départemental. Le Conseil Général est donc très heureux de pouvoir l’accompagner et souhaite de belles soirées aux spectateurs qui sauront venir en nombre à ses rendez-vous.


Jean-Jacques Lozach, Président du Conseil Général de la Creuse, Sénateur de la Creuse

Quitte à contredire l’entière communauté scientifique, je voudrais faire ici l’apologie de l’addiction au jazz et au swing, et en démontrer les bienfaits. Vous l’aurez compris, cette addiction est à la fois mon conseil et mon combat, car elle n’est pas donnée à tous et demande pugnacité et persévérance.


Pour cette raison, voici l’ordonnance dont l’observance devra être rigoureuse, et qui vous assurera une parfaite accoutumance et surtout une irréversible assuétude. Au lever, une dose ou deux (pas plus) de Stan Getz vous procurera un réveil serein. A midi, juste avant le repas, un comprimé de Duke Ellington vous mettra en appétit. En fin de déjeuner, une pincée de Louis Armstrong ou d’Ella Fitzgerald facilitera la digestion. Tout au long de l’après midi, Count Basie à doses filées vous assurera une détente physique et intellectuelle. Ne jamais oublier une gélule de Coleman Hawkins le soir (en alternance avec des inhalations de Charlie Parker). En soirée (posologie à adapter à chacun), en granulés, gouttes ou ampoules, Miles Davis, John Coltrane ou Dizzy Gillespie ad libitum.

 

Ce n’est qu’à ce prix que vous atteindrez une certaine sérénité et pourquoi pas… le Nirvana.
Médicojazzalasoutophilement vôtre.


Claude Laroudie, Président de Jazz à La Sout, 1er Vice-président de Musique(s) en Marche

À l’occasion du centenaire de la naissance de ce musicien de génie que fut Django Reinhardt, nous avons souhaité placer ce 13e Festival d’automne en Creuse de Jazz à La Sout sous le signe du voyage.
Musique de fusion s’il en est, le jazz a su se nourrir en un siècle de multiples influences et se prêter à de nombreux métissages, que nous avons également voulu vous faire découvrir à l’occasion de cette nouvelle édition. Durant quatre semaines, tels des nomades, nous sillonnerons avec les roulottes du Festival les routes de notre département pour établir notre campement dans pas moins de 13 communes. A travers les 18 rendez-vous proposés cette année, nos 75 troubadours et autres saltimbanques ne manqueront pas de vous faire partager leur passion pour ces musiques de jazz à la fois intemporelles, festives et touchantes, qui, à coup sûr, vous pousseront irrésistiblement à battre de la semelle et à claquer des doigts.


Alors n’hésitez plus un seul instant, préparez vite votre valise et venez rejoindre la grande caravane de Jazz à La Sout !


A toutes et à tous, très bon voyage, excellent festival et… keep swingin’ !


Thierry Bourguignon, Directeur artistique

logo JALS.png
  • Facebook - White Circle
  • Spotify - White Circle
  • YouTube - White Circle

© 2020 Musique(s) en Marche - Tous droits réservés